Beaugency Hunyuan Qigong & Qitraining

Beaugency Hunyuan Qigong & Qitraining

A propos du Hunyuan Taiji quan

 

(Extrait de l’allocution du maître Feng Zhiqiang lors du Premier séminaire de l’Institut Zhiqiang Wushu en Octobre 1998 à Beijing, paru dans le premier numéro du Magasine ‘Hunyuan Taiji’ - Traduit du chinois par L.L.M, Décembre 2001)

« …Aujourd’hui, je voudrais vous parler du ‘Xinyi Hunyuan Taiji quan’. Son nom complet est ‘Xinyi Hunyuan Taiji quan style Chen’. 
Pourquoi style Chen ? 
-En effet, le style Chen s’est développé avant tous les autres styles ( Yang, Wu, Sun, Wü). Le notre fait parti du style Chen. 
Pas mal de personnes ont la réflexion suivante : pourquoi la pratique de certaines écoles du Taiji quan se rapproche de celle des arts martiaux externes ? 
-En effet, cette façon de pratique s’éloigne de la tradition, elle constitue une déformation. 
Nous souhaitons revenir à la pratique traditionnelle. Le Taiji (la théorie du yin-yang) est quelque chose naturelle, faisant partie du cosmos. Personne ne peut s’en approprier. 
En se basant sur la théorie Yin-Yang du cosmos, en combinant les notions de la Médicine traditionnelle chinoise, en combinant l’essence des différentes techniques d’autres écoles, la famille Chen a élaboré cette ‘boxe’ qui ne se prénommait point ‘Taiji quan style Chen’. C’est beaucoup plus tard que ce nom a été constitué. Traditionnellement, la pratique du Taiji quan style Chen exprimait l’unité de l’énergie Hunyuan. 
Comme le Taiji quan est basé sur le principe de transformation et de dualité entre le yin et le yang, comment devons nous nous entraîner? 
- Il faut mettre l’accent sur le travail de l’intention ‘Xinyi’ et de l’énergie, et non sur le travail de la force musculaire. Ainsi, nous mettons en avant l’âme de la pratique : Xinyi Hunyuan Taiji quan. 
Que signifie ‘Hunyuan’ ? 
- Quand nous atteignons le summum de la technicité en Taiji quan, l’énergie s’est concentrée au Dantian, en un seul point, appelée ‘grain de l’énergie Hunyuan’. Elle n’a pas de bord, ni de limite. Pourquoi faut-il arriver à l’état ‘Hunyuan’ ? En effet, tous les éléments de la nature, du cosmos (l’univers, les étoiles, le soleil , la lune) sont en mouvement, chacun a sa propre trajectoire, ils ne sont pas en désordre. Sinon, ce sera la collision. 
Les étoiles ont leur propre trajectoire, de même que le Soleil, la Lune et la Terre poursuivent chacun leur sien, dans la mouvance générale. L’ensemble de ces mouvements circulaires et cycliques forme un état appelé l’état ‘Hunyuan’. 
En appliquant ce principe dans notre travail de Taiji quan, comment notre pratique se présente-t-elle? 
- Elle est composée de multiples cercles ‘Hunyuan’. 
En prenant l’exemple sur notre propre corps, nous pouvons dire que l’ensemble du corps forme un grand cercle ‘Hunyuan’. En combinant judicieusement les dix-huit articulations entre l’extérieur- l’intérieur, le haut-le bas, la gauche-la droite, nous obtenons un mouvement harmonieux, fruit de « la combinaison entre l’extérieur- l’intérieur, tout le corps forme une seule famille, le haut et le bas se suivent ». 
Observez mes épaules, mes coudes, mes poignets, mes aines, mes genoux, mes pieds, n’est ce pas qu’ils sont en mouvements circulaires (démonstrations par maître Feng) !. C’est pourquoi, ces mouvements respectent la morphologie. Nous devons bien étudier, améliorer et bien développer cet héritage. 
A propos de l’application martiale, quand l’état du ‘grain de Hunyuan’ est atteint, quand le travail de ‘Hunyuan’ est au point, alors on devient invincible, en appliquant le principe de ‘quatre once déracine les mille charges’. Il y a des personnes qui ne croient pas à cela. Bien entendu, ce n’est pas de leur faute car sur ce domaine, elles n’ont ni des connaissances suffisantes, ni des expériences nécessaires, ni des entraînements adéquats. C’est pourquoi, pendant les poussées de mains, c’est souvent l’usage de la force musculaire, le choc du plus fort. Elles ne présentent aucun intérêt. 
Je pense qu’il faut éviter cela. Pour moi, je suis certain qu’on peut déraciner quelqu’un de plus fort que soi, en utilisant une moindre force. Tout le problème est la transmission de ce savoir faire et la qualité de formation des cadres. Nous devons surmonter ces difficultés pour que le ‘Xinyi Hunyuan Taiji quan’ soit mieux connu, pour que le ‘Xinyi Hunyuan Taiji quan style Chen’ ne soit pas que sur du papier. Il faut reprendre la pratique traditionnelle, l’améliorer, la développer pour qu’encore plus de personnes puissent en profiter de ses bienfaits. 
En prenant l’état actuel des choses, nous avons eu des échos sur beaucoup de cas de guérison parmi les pratiquants de ‘Xinyi Hunyuan Taiji quan’, en Chine et à l’étranger : preuves de l’efficacité de cette technique. Cela signifie qu’à travers des cours, des cercles d’entraînement, nos amis pratiquants ont fourni des efforts pour avoir ces résultats. Bien entendu, ceci n’est pas suffisant, il faut encore persévérer. Personnellement, j’apprends, je m’entraîne et je fais des synthèses quotidiennement. Vraiment, je me rend compte que je suis comme un écolier, il reste tellement de choses à étudier. Je vais essayer de vivre encore quelques décennies pour servir l’humanité. (Rires et applaudissements de l’assemblé) 
Mon maître m’avait dit : ‘quand tu as appris cette chose (le Taiji quan), il ne faut pas être égoïste, il ne faut pas être corrompu. ‘ 
C’est pourquoi, nous avons beaucoup de centres où les frais de cours sont symboliques…. » .

 

 



06/01/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres